Bryan Cheng

Solistes et duos   Artistes avec orchestre  

Après avoir récemment remporté plusieurs prix à certains des concours internationaux les plus prestigieux, dont le Concours Reine Elisabeth, le Concours de Genève et le Concours Paulo, le violoncelliste Bryan Cheng, né au Canada et installé à Berlin, s’est imposé...

Après avoir récemment remporté plusieurs prix à certains des concours internationaux les plus prestigieux, dont le Concours Reine Elisabeth, le Concours de Genève et le Concours Paulo, le violoncelliste Bryan Cheng, né au Canada et installé à Berlin, s’est imposé comme l’une des jeunes étoiles les plus fascinantes de la scène musicale classique. Il a fait ses débuts en récital à guichets fermés au Carnegie Hall à 14 ans et ses débuts à l’Elbphilharmonie à 20 ans avec la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen (Joshua Weilerstein) et en 2022, il a été le premier violoncelliste à recevoir le très convoité Prix Yves Paternot, qui récompense le musicien le plus accompli et le plus prometteur de la Verbier Festival Academy.

Au cours de la saison 2022-23, Bryan fait son “Debüt im Deutschlandfunk Kultur” avec le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin (Alpesh Chauhan) à la Berliner Philharmonie dans le Concerto n° 2 de Saint-Saëns, retourne à l’Orchestre symphonique de Montréal (Laurence Equilbey) dans le Triple Concerto de Beethoven et à l’Orchestre du Centre national des Arts d’Ottawa (Yan Pascal Tortelier) dans le Concerto n° 1 de Saint-Saëns, et se produit avec le National Taiwan Symphony Orchestra (Christian Arming) dans le Concerto No. 1 de Haydn, le Winnipeg Symphony Orchestra (Daniel Raiskin) dans Korngold et les Variations Rococo de Tchaïkovski, l’Orchestre symphonique de Sherbrooke (Jean-Michel Malouf) dans Elgar, le Newfoundland Symphony Orchestra (Marc David) dans le Concerto n° 2 de Saint-Saëns et le Wiener Stadtorchester.

Il s’est déjà produit en solo avec le Brussels Philharmonic au BOZAR, l’Orchestre de la Suisse Romande au Victoria Hall, le Helsinki Philharmonic Orchestra, l’Antwerp Symphony Orchestra, Sinfonia Lahti, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, Tapiola Sinfonietta, le Johannesburg Philharmonic Orchestra, Symphony Nova Scotia, Springfield (MO) Symphony Orchestra, Südwestdeutsches Kammerorchester Pforzheim, et Schleswig-Holsteinisches Sinfonieorchester, ainsi qu’une tournée canadienne d’un océan à l’autre avec l’Orchestre national des jeunes comme lauréat du prix Michael Measures du Conseil des Arts du Canada. Bryan a collaboré avec des chefs d’orchestre aussi estimés que Giordano Bellincampi, Jonathan Darlington, Stéphane Denève, Jacques Lacombe, Susanna Mälkki, Peter Oundjian, Matthias Pintscher et Dalia Stasevska.

En tant que membre du Cheng²Duo, de CelloFellos, et en tant que musicien de chambre, Bryan se produit dans le monde entier. Il a eu le privilège de travailler avec des partenaires tels qu’Angela Hewitt, Christian Tetzlaff, Lars Vogt et Antje Weithaas. Cette saison, les récitals et festivals où il est invité comprennent ses débuts au Gasteig de Munich, à la Kammermusiksaal de la Berliner Philharmonie (avec le violoncelliste Leonard Disselhorst) et à Orford Musique, ainsi que des invitations renouvelées à la Großer Saal de l’Elbphilharmonie, au Flagey de Bruxelles, à la Cecilia Concert Series de Halifax et au Friends of Music de Port Hope, des tournées de récitals en Afrique du Sud, dans le nord-ouest du Pacifique (Californie, Idaho, Montana, Washington) et sur l’île de Vancouver, ainsi que des apparitions au Festival de Verbier en Suisse, au Festspiele Mecklenburg-Vorpommern en Allemagne, au Festival Krzyżowa en Pologne et à la Virée classique de l’OSM au Québec, en récital avec le violoniste Andrew Wan.

Il a publié une trilogie d’albums sur le label allemand audite: Russian Legends (2019), Violonchelo del fuego (2018) et Violoncelle français (2016) – qui a été saluée par la critique, notamment par The Times (Royaume-Uni), Süddeutsche Zeitung, ORF Radio (Autriche), WCRB Classical Radio Boston et BBC Radio Scotland.

Bryan Cheng joue sur un violoncelle Antonio Stradivarius « Dubois », Crémone, 1699 gracieusement mis à sa disposition par Canimex inc. de Drummondville (Québec). Il a reçu le Deutschlandstipendium et a reçu des bourses de la Sylva Gelber Music Foundation.

© Harald Hoffmann

Ce qu'on en dit

À propos de son concert avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, 11 novembre 2022 :
Ce qu’il y avait de très bien avec le trio Pouliot-Cheng-Hewitt c’est que dès la prise de parole de Bryan Cheng, nous étions rassurés, car cette interprétation se plaçait dans la perspective du dialogue (les jeux presque espiègles entre Pouliot et Cheng) et de la raison. Personne n’allait ici chercher à jouer les gros bras et les trois solistes jouaient dans le même registre du dialogue chaleureux, qui sied d’ailleurs très bien à Angela Hewitt.
Dans ce trio il faut vraiment mentionner Bryan Cheng, celui qui a donné le ton. Plus on entend ce violoncelliste, plus on aime cette simplicité, cet art de ne rien forcer. Et le violoncelle Stradivarius de 1699 qui lui est prêté par la Fondation Canimex est une pure merveille.

— Christopher Huss, Le Devoir

The internationally acclaimed, Berlin-based soloist is one of those wonderful artists who oozes confidence and conviction, knowing exactly what he wants to say with his music-making, and how to bring his ideas to life with plenty of personality and pizzazz.

The highly expressive player’s knack at easily slipping between the estimated 20-minute work’s [Tchaikovsky’s Rococo Variations] shifting moods were displayed throughout, from the second variation’s playful dialogue with orchestra as a particular highlight, to his soulful, recitative-like cadenzas worthy of an opera diva…Cheng’s richly resonant tone particularly in his lowest register allowed his lyrical, cantilena lines to sing during the sixth variation, while skipping through quicksilver runs during the fourth, performed with bulls-eye rhythmic acuity.

— Winnipeg Free Press (Canada)

À propos de son concert au festival de Lanaudière, été 2021 :
Excellent violoncelliste. La fin de semaine a été illuminée par la présence du violoncelliste Bryan Cheng, vainqueur du Concours OSM en 2019. Il avait choisi le rare 2e Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns qu’il jouait sur le Stradivarius « Bonjour » de la Banque d’instruments du Canada. Cheng est le bon choix pour le prêt inestimable de cet instrument qui a créé ce même 2e Concerto. Il a une projection très raffinée, jamais trop appuyée et c’est un artiste fin, distingué, d’une grande classe, jamais racoleur. Tout comme Kerson Leong il y a une semaine, Bryan Cheng a fait de brillants débuts à l’amphithéâtre. On le reverra.

— Christopher Huss, Le Devoir

… Bryan Cheng on his Tassini cello achieves powerfully contoured bass tones and the finest, tenderest heights with stupendous dynamics, sounding always cantabile, always beautiful, always perfectly in tune, and absolutely captivating.

— Pizzicato Magazine (Luxembourg)

Le violoncelliste Bryan Cheng est doué d’une facilité abondante, d’une musicalité innée et d’un sens du bonheur… M. Cheng possède tout ce que doit posséder un bon concertiste.

— New York Concert Review (États-Unis)

Bryan combines a dark, robust tone with jaw-dropping bravura…

— The WholeNote (Canada)

brilliant…appear[ing] in fresh colours and afford[ing] much pleasure.

— The Times (Royaume-Uni)

Vidéos

Concours Reine Elisabeth, Finale 2022

Concours de Genève, Cello Semi-Final 2021

Avec l'OSM | Dvořák Cello Concerto

Haydn, Cello Concerto / Symphonieorchester der UdK Berlin

Beethoven, Sonata no 4

Shostakovich, Cello Concerto No. 1

Bach, Cello Suite No. 3

Brahms, Cello Sonata No.1

Calendrier

avril

19 avril 2023
20 avril 2023

juin

14 juin 2023

Contacts

Agent(e) Canada et États-Unis   Annick-Patricia Carrière 1 514-529-5717