Janina Fialkowska

Artistes avec orchestre   Solistes et duos  

Depuis presque 50 ans, la pianiste Janina Fialkowska séduit le public et la critique dans le monde entier. On loue son intégrité musicale, son approche naturelle des plus rafraîchissantes et sa sonorité unique qui en font « l’une des grandes...

Depuis presque 50 ans, la pianiste Janina Fialkowska séduit le public et la critique dans le monde entier. On loue son intégrité musicale, son approche naturelle des plus rafraîchissantes et sa sonorité unique qui en font « l’une des grandes dames de l’interprétation pianistique » (Frankfurter Allgemeine).

Née au Canada, Janina Fialkowska a amorcé ses études de piano avec sa mère dès l’âge de quatre ans et les a poursuivies à Montréal, sa ville natale, avec Yvonne Hubert. Ses études avec Yvonne Lefébure à Paris, puis avec Sascha Gorodnitzki à la Juilliard School de New York l’ont mise en contact avec le summum des traditions pianistiques française et russe. Sa carrière a pris son envol lorsque le légendaire Arthur Rubinstein est devenu son mentor après qu’elle eut remporté un prix lors du premier concours portant le nom du grand pianiste, en 1974. Le grand maître dit alors d’elle qu’elle était « née pour interpréter Chopin », jetant les bases d’une identification à ce compositeur qui ne s’est jamais démentie.

Depuis, madame Fialkowska s’est produite avec les plus grands orchestres de la planète, sous la direction de chefs tels que Zubin Mehta, Bernard Haitink, Lorin Maazel, Sir Georg Solti, Sir Roger Norrington et, parmi ceux de la jeune génération, Yannick Nézet-Séguin. Elle a obtenu une reconnaissance particulière pour une série de premières importantes, notamment la création mondiale du Troisième concerto pour piano de Liszt, récemment découvert, avec l’Orchestre symphonique de Chicago ainsi que pour plusieurs concertos pour piano contemporains. Sa discographie comprend plusieurs disques primés : notamment le prix du CD instrumental de l’année décerné par le BBC Music Magazine, en 2013, ainsi qu’un Juno Award, en 2018.

Le Canada lui a accordé ses plus hautes distinctions : le titre d’Officière de l’Ordre du Canada, le Prix du gouverneur général pour l’ensemble de ses réalisations dans le domaine de la musique classique en 2012, de même que trois doctorats honorifiques. Elle transmet sa vaste expérience lors de classes de maître et à son Académie internationale du piano en Bavière où elle réside aujourd’hui. Elle fait régulièrement partie du jury des plus prestigieux concours internationaux de piano.

En  2018-2019, Janina Fialkowska offrait de nouveau des concerts en Angleterre et en Pologne (dont deux récitals à Londres et une célébration du 100e anniversaire de la République de Pologne avec l’Orchestre symphonique de la BBC). Elle présentait également des récitals et des concerts d’orchestre en Allemagne, en Suisse, en Autriche et en Espagne. Un nouvel enregistrement de musique française pour piano est paru sous l’étiquette ATMA Classique, en septembre dernier. L’année 2020 marque la saison de son 70e anniversaire. Pour cette occasion, elle revient pour une tournée nord-américaine.

© Julien Faugère

Ce qu'on en dit

Une légende en visite… Pour le légendaire Arthur Rubinstein, elle était ‘l’interprète-née de Chopin’ – une réputation que Janina Fialkowska a préservée jusqu’à aujourd’hui. On peut appeler, non, on doit appeler la Grande Dame du piano, la digne héritière de son mentor. L’esprit de Chopin émane d’elle dans chaque phrasé mélodique et Chopin était au centre de son concert présenté dans le cadre du Klavier-Festival Ruhr… Un véritable moment de gloire pianistique.

— Westdeutsche Allgemeine Zeitung (Allemagne), 2 octobre 2020

La musique de l’âme par amour pour Chopin.

— Ruhrnachrichten (Allemagne), 2 octobre 2020

This programme, selected with such care and affection, is imbued with the character, style and intelligence which are the hallmarks of Fialkowska’s playing. The piece I haven’t mentioned is so overexposed that it has become almost a meaningless cliché. Claire de lune is lifted from the context of its suite and presented here as a stand-alone. The highest accolade I can think of for Fialkowska’s music-making is that her conception of Debussy’s shimmering moonlight is so strikingly original, yet stylistically aware and profoundly felt, that it’s as if you’ve never heard it before. There’s simply no one quite like her.

— Gramophone (Londres), 2019

[…] as long as Janina Filkowska performs, Rubinstein won’t be forgotten.

— Hans Baumgärtner, Memminger Zeitung (Allemagne), 29 novembre 2016 

[…] an evening of the most sublime and tasteful music-making imaginable […]

— David Richards, torontoconcertreviews.com, 26 octobre 2016

[…] one of the Grandes Dames of piano playing.

— Malte Hemmerich, Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), 1er juillet 2015

[…] she is an interpreter of sublime inspiration […]
a musician of extraordinary sensibility and captivating, artless purity […]

— Ivan Hewett, The Telegraph (Londres), 4 juillet 2015

Vidéos

Chopin, Ballade no 4

Calendrier

Aucun résultat pour cette recherche

Contacts

Agent(e) Canada et États-Unis   Annick-Patricia Carrière 1 514-529-5717
Agent(e) Festivals et orchestres   Claudia Berardi 1 514-529-0139