Bouge de là

Danse   Jeune public  

Bouge de là a développé une approche créative afin d’initier les jeunes à l’art chorégraphique et leur rendre la danse plus accessible. Privilégiant une véritable démarche contemporaine et un métissage des arts, la compagnie propose aux enfants des spectacles toujours...

Bouge de là a développé une approche créative afin d’initier les jeunes à l’art chorégraphique et leur rendre la danse plus accessible. Privilégiant une véritable démarche contemporaine et un métissage des arts, la compagnie propose aux enfants des spectacles toujours ludiques et actuels. En fusionnant la danse avec différentes disciplines artistiques, la chorégraphe Hélène Langevin s’assure que l’expérience de la transdisciplinarité s’avère inoubliable. Ainsi, les jeunes de tous âges ont accès à une danse décloisonnée et décomplexée, un art majeur qui fait appel autant à leur sens artistique qu’à leur imaginaire.

C’est au sein de Brouhaha Danse qu’Hélène Langevin crée sa première œuvre jeunesse, Roche, Papier, Ciseaux, en 1996. Le franc succès remporté par ce spectacle la conduit à fonder Bouge de là, en 2000, à partir des cendres du défunt collectif. À ce jour, la compagnie demeure l’une des rares au Québec à se consacrer exclusivement à la création chorégraphique pour le jeune public. Elle compte huit œuvres à son répertoire : La tribu Hurluberlu (2000), Comme les 5 doigts de la main (2003), CHUT !! (2005), Vieux Thomas et la petite fée (2008), L’atelier (2010), Ô lit ! (2013), 26 lettres à danser (2016) et À travers mes yeux (2018).

L’éducation et la sensibilisation des enfants à la danse sont au cœur de la mission artistique de Bouge de là. Forte de sa grande expérience comme enseignante en danse créative, Hélène Langevin propose au jeune public de nombreuses activités de médiation culturelle. À l’amorce d’une nouvelle création, la chorégraphe entame sa recherche et ses réflexions en visitant des classes du primaire. Les ateliers dansés qu’elle présente aux enfants lui permettent d’écouter leurs idées et d’observer leurs réactions. Régulièrement, elle les invite en résidence de création auprès des danseurs professionnels afin qu’ils observent à leur tour le processus de création en danse et puissent réagir directement à l’ébauche chorégraphique à laquelle ils ont participé. Cet aller-retour l’amène à s’interroger sur ses hypothèses de travail, à les valider ou les infirmer, et favorise la construction de l’œuvre en cours en adéquation avec le senti et l’expérience vécus par l’enfant spectateur. En accompagnement à la diffusion des pièces, elle conçoit également des ateliers créatifs liés à la thématique du spectacle.

C’est par ces multiples actions que Bouge de là atteint son objectif : offrir à l’enfant un heureux contact avec la danse, une expérience qui interpelle ses sensations et qui suscite chez lui l’envie de se mettre en mouvement.

Reconnue par le public comme par la critique, la compagnie s’est distinguée à de nombreuses reprises. En octobre 2008, la pièce Vieux Thomas et la petite fée est en nomination dans la catégorie Jeunes publics aux Prix de la critique remis par l’Association québécoise des critiques de théâtre. Ce spectacle, ainsi que Comme les 5 doigts de la main, permet également à la compagnie d’être en nomination pour le Prix de la tournée RIDEAU. C’est L’atelier qui raflera finalement la récompense en 2012.

Bouge de là rayonne également à l’extérieur des frontières du Québec. À trois reprises, la compagnie a été en nomination aux Dora Mavor Moore Awards de Toronto, dans la catégorie Meilleure production jeunes publics : en 2012, pour son spectacle L’Atelier, en 2015, avec Ô Lit ! et, en 2019, avec 26 lettres à danser. En 2013, l’organisme se retrouvait parmi les finalistes de la catégorie Compagnie artistique de l’année dans le cadre des BC Touring Council Annual Awards (réseau des diffuseurs de la Colombie-Britannique).

En 2006, Bouge de là devient la compagnie en résidence de la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord. Chaque année, l’arrondissement lui permet de profiter de ses installations pour créer de nouvelles œuvres ou pour remonter les pièces avant qu’elles ne prennent la route. C’est avec grande fierté que Bouge de là présente ses spectacles en première mondiale aux citoyens de Montréal-Nord.

© Emmanuel Buriel

Projets

À travers mes yeux

26 lettres à danser

Vidéos

À travers mes yeux

26 lettres à danser

Photos

Calendrier

Aucun résultat pour cette recherche