Promouvoir l’excellence!

English

Charles Richard-Hamelin

Photo: Elizabeth Delage

Photo haute définition

Charles Richard-Hamelin s’impose sur la scène musicale internationale comme un pianiste «hautement sensible» (Gramophone), animé par «une grande profondeur de sentiments sans la moindre condescendance» (Le Devoir). Il est reconnu comme un interprète «polyvalent, multidimensionnel et d’un lyrisme séduisant, un technicien d’une élégance et d’une sophistication exceptionnelles» (BBC Music Magazine).

Il a notamment reçu, en 2015, la Médaille d’argent au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie et le prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate. Il a aussi remporté le deuxième prix au Concours musical international de Montréal, ainsi que le troisième prix et le prix spécial pour la meilleure interprétation d’une sonate de Beethoven au Seoul International Music Competition, en Corée du Sud.

Charles Richard-Hamelin est un invité recherché des plus grands festivals de musique classique, parmi lesquels le Festival international de piano de La Roque d’Anthéron en France, le Festival du Printemps de Prague, le Festival international «Chopin et son Europe» à Varsovie, le Festival International de Lanaudière et le Festival George Enescu à Bucarest. Il a œuvré avec des chefs d’orchestre de renom, dont Kent Nagano, Vasily Petrenko, Jacek Kaspszyk, Aziz Shokhakimov, Peter Oundjian, Jacques Lacombe, Fabien Gabel, Carlo Rizzi, Alexander Prior, Christoph Campestrini, Lan Shui, Jean-Marie Zeitouni, Charles Olivieri-Munroe, Howard Shelley, Antoni Wit et Jonathan Cohen. Il s’est également produit comme soliste avec des orchestres réputés à travers le monde, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres symphoniques de Québec, de Toronto, d’Edmonton, de Varsovie, de Singapour et de Hiroshima de même qu’avec l’Orchestre Métropolitain, Les Violons du Roy, I Musici de Montréal, l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa, l’Orchestre Philharmonique de Calgary, l’OFUNAM (Mexico), le Kraków Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Poznań et la Sinfonia Varsovia.

Sur disque, on doit à Charles Richard-Hamelin cinq albums, tous parus sous étiquette Analekta. Il a d’abord enregistré en 2015 des interprétations remarquées des dernières œuvres de Chopin. Lancé en 2016, son deuxième album rassemble des œuvres de Beethoven, Enescu et Chopin, enregistrées en concert au Palais Montcalm de Québec. Sa discographie s’est ensuite enrichie de deux albums, l’un consacré au premier volet d’une intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven, enregistré avec le violon solo de l’Orchestre symphonique de Montréal Andrew Wan, et l’autre tiré d’un enregistrement en concert des deux concertos pour piano et orchestre de Chopin, avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano. Ces albums ont reçu des prix et un accueil enthousiaste des plus grands critiques musicaux.

La presse en parle…

«L’un des centres d’intérêt de cette première soirée était de jauger Charles Richard-Hamelin, 24 ans, par rapport à des compétiteurs internationaux. Il a magnifiquement paru. Tout d’abord, pour sa sonorité ronde et nourrie. Ensuite, pour son intégrité et sa sobriété expressive. Ses mains semblent fusionner avec le clavier, qu’elles pétrissent et caressent.» — Christophe Huss, Le Devoir (4 juin 2014)

«Charles Richard-Hamelin a terminé les demi-finales avec un superbe concert où il avait l’air de suivre ses mains comme un enfant après un papillon. Après une superbe interprétation de "Pour le Piano" de Debussy et un Scriabin très imaginatif, il a interpreté la 3e sonate de Chopin avec opulence et une facilité incroyable. Il transmet son amour pour l’instrument.» — Lev Bratishenko, Montreal Gazette (1er juin 2014)

«Le nouveau venu est déjà un pianiste d’envergure, avec une technique extrêmement solide, une musicalité toujours en éveil et un soin particulier apporté à la sonorité.» — Claude Gingras, La Presse (8 juillet 2010)

«Charles Richard-Hamelin a connecté intimement avec le 2e concerto de Rachmaninov et a pu transformer la pièce en fantaisie symphonique époustouflante.» — Laurence Vittes, The Huffington Post (6 Juin 2014)

«Le jeu délicat, bien articulé et toujours stylistiquement approprié de Richard-Hamelin a grandement contribué au succès de la prestation du trio de Mozart.» — Jens Christian Hansen, Viborg Stifts Folkeblad (Danemark) (21 août 2014)

«Le pianiste Charles Richard-Hamelin était particulièrement impressionnant dans le 2e concerto de Chopin.» — Sujata Dey, roverarts.com (2 mai 2014)

«Lors du premier soir des étapes de la finale, il a choisi d’interpréter le Concerto pour piano no 2 en do mineur, op. 18 de Rachmaninoff. Avec précision et utilisant une palette nuancée, il a entraîné le public dans un périple débordant de musicalité, maintenant une tension constante tout au long du voyage. Dans l’adagio, le jeu de Charles Richard-Hamelin s’est fait plus tendre, créant une mélodie cristalline.» — Christine ML Lee, La Scena Musicale (Octobre 2014 Vol. 20-2)

> son site web

Station bleue sur… Facebook YouTube Vimeo

Agence Station bleue • 4713, avenue Papineau • Montréal (Québec) H2H 1V4 Canada • +1 514-529-0139

Page générée à Montréal par litk 0.600 le mardi 12 novembre 2019. Conception et mise à jour: DIM.